.

.

 

 

Dans les mers autour de l'Afrique du sud, nous avons la chance, d'avoir 37 espèces différentes de cétacés (Liste), alors que dans L'ensemble du Pacifique nord et l'Atlantique nord on dénombre 41 espèces.

 

Aujourd'hui tous les Cétacés sont, comme le Grand requin Blanc, complètement protégés par la loi sud Africaine. Nous sommes fiers de nos efforts pour la préservation de ces espèces. Cela n'a pas toujours été le cas. Dans les années 1920, un tiers soit 33% des Cachalots tués dans le monde étaient tués par l'équipe de l'usine de baleines à Durban. Heureusement la protection et le temps ont fait le nécessaire. Aujourd'hui le nombre de baleines a considérablement augmenté. Entre juin et novembre les tours opérateurs qui proposent de découvrir les baleines garantissent de pouvoir les observer chaque jour.

 

Baleine à Bosse/Mégaptère (Megaptera novaeangliae ou Humpback Whale)

Chassé pratiquement jusqu'à l'extinction entre 1900-1975 leurs nombres sont passés de 100 000 en 1910 à 3000 individus en 1975. Depuis la loi sur la protection de ces espèces elles sont de nouveau en augmentation, au point que pendant leurs migrations (entre juin et novembre) normalement on peut les voir tous les jours par groupes de 2 ou 3 animaux.

 

À sa naissance le mégaptère mesure entre 4 et 5 mètres, et il arrive jusqu'à 19 mètres et 48 tonnes à sa maturité. Le latin megaptera veut dire ‘grandes ailes' et avec ses ailerons pectoraux qui atteignes une longueur de 6 mètres chacun, il est bien nommé !!

 

Le mégaptère est le clown des cétacés. Ils sautent souvent hors de l'eau. il se tournent sur le côté, lève son aileron, et le claque sur la surface de l'eau. Impressionnant un aileron de 6 mètres à coté notre bateau de 5 mètres !!

La constitution particulière de sa cavité buccale qui se déploie un peu comme un éventail lui permet d'augmenter le volume de celle-ci d'environ quatre à cinq fois. Cela lui permet d'absorber une grande quantité d'eau qu'il rejète ensuite par un filtre constitué d'environ 500 à 800 fanons très poilus qui permettent de retenir le krill et les petits poissons comme les sardines, les maquereaux, et les anchois dont il se nourrit

Les scientifiques peuvent déterminer l'espèce en fonction de la configuration de la cavité buccale de la baleine.

 

Baleine Franche (Eubalaena australis ou Southern Right Whale)

Nommé en anglais ‘Right Whale' parce que c'était le ‘Right' ou Baleine ‘appropriée' pour chasser. Une bête assez large, revêtue d'une épaisse couche de graisse. Les fanons soyeux de ces cétacés étaient utilisés pour la fabrication des baleines de corset de l'époque. Facile à approcher. Morte, elle flotte pour être facilement récupérer. Vraiment la baleine appropriée à être chassée. Elles ont beaucoup souffert de cela.

 

Les scientifiques ne sont pas tous d'accord si Eubalaena australis (Baleine Franche du sud ) et Eubalaena glacialis (Baleine Franche du nord) sont différentes ou de la même espèce. Ce qui est sûr, c'est que la population du nord à énormément diminué (il reste environ trois cents animaux ) et on a peur d'avoir atteint le minimum pour la survie de l'espèce. Au sud il y a aujourd'hui entre 6000 et 7000 Baleines Franche et elles sont en augmentation (entre 7.1et 8.3% par an). Leurs nombres double tous les 10 ans. Un triomphe pour les conservateurs.

 

Avec une longueur maximale de 18 mètres, la baleine Franche mange les touts petits crustacés surtout copépodes. Elles quittent notre côte fin novembre pour les mers d'Antarctique et reviennent quelques semaines après les Baleines à Bosses, C'est à dire vers le début juillet.

 

Comme la Baleine à Bosse, la Baleine Franche saute souvent hors de l'eau plusieurs fois de suite.

 

Petit Rorqual (Balaenoptera acutorostrata ou Minke Whale)

Le plus petit Rorqual atteint 10 mètres et 10 tonnes. Il a une forme pointue, aérodynamique, noir ou brun sur le dos et blanc sur le ventre.

 

Ils sont moins nombreux que les Baleines Franches ou Mégaptère mais on a souvent le plaisir de les voir entre juin et novembre.

 

Ils mangent les petits poissons, les calamars et les crustacés, souvent très proche de la plage.

 

Rorqual de Breyde (Balaenoptera edeni ou Bryde's Whale)

Plus grand que le Petit Rorqual, le Bryde atteint 15 mètres et 20 tonnes et il est le quatrième ‘grand Cétacé' que nous voyons régulièrement sur notre côte.

 

Le Breyde est le seul des ‘grands Cétacés' qui se reproduit toute l'année. Il ne nous quitte pas pour l'Antarctique comme les autres espèces, mais fait seulement des petites migrations sur la côte est de l'Afrique. La meilleure saison pour les voir c'est l'été, entre décembre et mai. Ils sont assez nombreux en hiver pour que l'on en rencontre assez souvent

 

Le Bryde, qu'on voit proche de la côte, mange surtout les petits poissons mais en pleine mer ils mangent aussi du krill.

 

Baleine Bleue (Balaenoptera musculus ou Blue Whale)

 

C'est le plus grand animal qui existe dans le monde. Il peut atteindre 33 mètres et peser 190 tonnes avec un cœur aussi gros qu'une petite automobile.

En 1930, les chiffres officieux mondiaux donnaient environ 28,325 Baleines Bleu tuées. Depuis cette période leur nombre n'a jamais été en augmentation. La population mondiale est estimée entre 6,000 à 14,000 individus. Nous avons, ici au Royaume des Zoulous, peut être la meilleure possibilité dans le monde de les voir mais avec une population aussi réduite ce n'est pas tous les jours !!!

Cachalot (Physeter macrocephalus ou Sperm Whale)

 

Pendant la période de la pêche à la baleine' cette espèce a été la plus péchée, mais elle a mieux conservé sa population.

 

Le Cachalot n'a pas d'huile comme les baleines, mais dans sa tête énorme, il a une ‘organe spermaceti'. Cet organe est plein d'une huile cireuse. Cette huile lui permet de contrôler sa flottabilité pendant les descentes à plus de 1,000 mètres, descentes qui peuvent durer plus d'une heure. Cet organe intervient aussi, ( le processus n'est pas bien compris), dans le système d'écholocation. Système sensitif utilisé par le Cachalot pour trouver sa nourriture.

Malheureusement pour le Cachalot, cette huile, vendu comme'huile de spermaceti' avait des caractéristiques très recherchés comme lubrifiant, donnant une valeur exagérer à l'huile, ce qui a conduit des milliers de Cachalots à la mort.

 

Le Cachalot mange les Calamars Géant, les poulpes et les poissons. Il descend souvent à 1,000 mètres pour une heure et l'on pense qu'il pourrait descendre jusqu'à 3,000 mètres.

 

‘Oui Madame, vous voulez le voir et nous en avons beaucoup'. Mais je regrette ce sont des animaux de pleine mer et ce n'est pas possible de les découvrir comme les baleines, il faut aller trop loin pour le trouver.

 

Désole, moi aussi je rêve de les voir !!

 

Orque (Orcinus ocra ou Killer Whale)

Un grand nombre d'Orques suivent la migration des bancs de sardines ayant une longueur de plusieurs dizaines de kilomètres, comptant des milliards d'individus, qui arrive à la côte sud du KwaZuluNatal chaque mois de juin.

 

Chasseurs suprêmes, les Orques mangent les phoques, calamars, poissons, oiseux marins, et même les autres cétacés, parfois, les baleines juvéniles.

 

Dauphins

Le ‘top' pour beaucoup de nos plongeurs est le spectacle des dauphins. Avec une joie de vivre que l'on peut sentir, ils dirigent notre bateau vers le site de la plongée, et souvent descendent pour encercler le groupe des plongeurs comme autrefois les indiens avec les cow-boys. C'est pendant ces plongées que le photographe utilise sans s'en rendre compte ses 36 images en quelques minutes.

Nous avons une grande variété des dauphins mais les plus nombreux sont les Souffleurs, les communs et les Dauphins à Bosse.

Les dauphins sont si ‘à l'aise' autours des humains que cela peut devenir un problème. Le bureau Afrique Découverte est situé dans le port de Richards Bay. Le plus grand port d'Afrique en surface (plus grands que tous les autres ports d'Afrique du Sud réunis) et en tonnage. Grand centre touristique mais aussi domicile d'un grand nombre de Dauphin à Bosse. Pour protéger les baigneurs, le Natal Sharks Board a posé des Filets anti-requins. Les agents visitent ces filets chaque matin pour libérer les requins mais, malheureusement, les dauphins aussi se prennent dans ces filets. Ne pouvant pas remonter à la surface pour respirer, ils meurent. Le Natal Sharks Board et le Richards Bay Dolphin Project www.dolphins.org.za font des recherches pour trouver une système permettant de protéger les baigneurs sans risque pour les dauphins.

 

Afrique Decouverte encourage ces efforts et vous conseille de voir le site www.dolphins.org.za disponible en français par l'intermédiaire de www.google.fr

Copyright © All Rights Reserved 2004 - 2017 info@afriquedecouverte.com